En quête d'images... et de valeurs

Corto Fajal

En quête d'images... et de valeurs

Découvrir le portrait

Corto Fajal a les yeux qui brillent étrangement quand il parle de son métier. Un métier de réalisateur au long cours, qui lui permet, dit-il, « de vivre des expériences singulières. D’appréhender une temporalité longue, d’être habité par ce que je vis, et si possible, dans une démarche cohérente avec mes convictions. »
Carnet de repérages avec Corto. Sous un palmier à Tikopia, île de l’archipel des Salomon en Mélanésie, où il prépare son prochain film.
Ou bien sous le tipi avec Jon face aux vents, sorti en 2012. Un film que Corto a porté longtemps. Une longue parenthèse avec les Samis de Suède, au pays des rennes...

« Le prochain film ? Un long séjour sur l’île de Tikopia, dans le Pacifique, 1 800 âmes, pas d’électricité, une vie en quasi-autarcie. Un modèle avec des chefs coutumiers, une organisation sociale bien à eux, pas de monnaie mais du don et contre-don, une économie circulaire, bref, une enquête qui me passionne. J’y ai déjà passé deux mois en repérages, j’y retourne bientôt, et suis relayé par un jeune chercheur, Dorian Butscher, qui y est en ce moment. On nous dit que notre modèle est dépassé, moi, je pense juste qu’il faut tenter d’autres choses, d’autres manières de penser et d’agir. On est loin d’avoir tout essayé, et surtout, on ferait mieux de regarder plus attentivement le reste du monde... J’ai découvert l’existence de Tikopia en lisant le livre Effondrement de Jared Diamond, alors que j’étais coincé pendant des jours dans une cabane de bois, lors d’une tempête de neige du Grand Nord. Cela parle de l’effondrement de certaines sociétés, en lien avec l’environnement. Le livre évoque les raisons et conditions pour lesquelles certaines civilisations ont disparu et d’autres ont survécu. Éblouissant !

Mon dernier film, j’ai mis quatre ans à le faire, entre les repérages chez les Samis, la rencontre avec Jon, éleveur de rennes, les recherches de producteurs, le tournage pas simple. Mais tout s’est finalement enchaîné de façon très cohérente. Une bonne étoile a fait que je rencontre un coproducteur suédois, mes questionnements sur l’indépendance m’ont incité à assurer moi-même la distribution de mon film. Je ne regrette pas du tout cet accompagnement en salles, qui m’a fait rencontrer des milliers de gens, 220 rencontres à ce jour.

Ce sont ces aventures humaines que je veux partager, parce qu’elles résonnent sur nos propres valeurs. Vivre au quotidien avec Jon et les siens m’a poussé à me replonger dans des ouvrages d’anthropologie et d’ethnologie, des écrits qui devraient faire partie intégrante de la sociologie contemporaine. Entre progrès et traditions, il y a quantité de dualités à explorer, il faut juste un petit effort de pensée, renouer peut-être avec une spiritualité. L’a-t-on sacrifiée sur l’autel de la modernité ? Jon et les siens savent parfaitement utiliser la technologie, sans pour autant trahir et oublier le lien qui les unit à leur territoire, et la philosophie de leurs aînés.

Si je remonte loin dans le temps, je réalise que mon premier film, El orgullo del gitano, explorait déjà ces questions d’esprit communautaire. Je l’ai tourné en région parisienne, cela me fascinait. Puis j’ai eu toute une période où j’ai filmé des expéditions sportives, souvent autour de la pratique de raids en VTT. Curieusement, c’est aussi là que j’ai regardé le monde autrement. Depuis, j’ai rencontré des gens qui nous ressemblent, mais qui ont aussi une petite vie en plus...
C’est à la recherche de ces valeurs fondatrices que je repars. Avec bonheur ! »

Filmographie

  • 2001 La mémoire des pierres
    fiction, avec René Vautier comme comédien
  • 2007 Chut(e)
    fiction courte
  • 2007 La vie sexuelle de Peter Pan
    Documentaire
  • 2010 Jon, face aux vents
    Documentaire long-métrage


Pour en savoir plus sur les Samis

Le Défi des rennes, de Pierre Marc :
http://www.dorval-editions.com/POLES/ledefidesrennes-.html

Sur le site d’Expression première, un beau dossier avec l’anthropologue Marie Roué, en territoire sami :
http://expressionpremiere.net/678/en-territoire-sami/

Le site du film Jon face aux vents offre plein de ressources et d’articles :
http://www.jonfaceauxvents-lefilm.com/

Une bible de l’anthropologue français Philippe Descola : Par-delà nature et culture :
http://developpementdurable.revues.org/2954

La page Facebook du film à venir sur Tikopia :
https://m.facebook.com/tikopialefilm?v=feed&refsrc=http%3A%2F%2Fm.facebook.com%2Fa%2Flanguage.php&_rdr

Carnet  de repérages : Tikopia

Carnet de repérages : Tikopia

Corto Fajal

Bande annonce

Carnet de repérages sur deux ans en prélude au film sur Tikopia, en Mélanésie.

Consulter la fiche

Carnet de repérages : Jon le Sami

Carnet de repérages : Jon le Sami

Corto Fajal

Bande annonce

Carnet de repérages sur deux ans en prélude au film " Jon face aux vents ".

Consulter la fiche

Jon, face aux vents

Jon, face aux vents

Corto Fajal

Bande annonce

En 2010, pendant le tournage en pleine transhumance d'hiver, la glace d'un lac cède sous les pas de 3000 rennes. C'est la pire catastrophe qu'aient subie les Samis : l'impact psychologique de ce désastre chez les peuples du Grand Nord a été (...)

Consulter la fiche