Peuples du Caucase
Édition 2009

Une réalisatrice a montré à Douarnenez le chemin du Caucase : Mylène Sauloy, invitée pour ses films sur la Tchétchénie, dont le très beau Danse avec les ruines. Cette édition permet de revenir sur les magnifiques films géorgiens, arméniens, azéris, de redécouvrir Serge Avédikian, Otar Iosselani, Paradjanov ou Kobakhidzé. Ou Péléchian, cinéaste-poète, virtuose du montage.
A leurs côtés, des témoins d’aujourd’hui : Nino Kirtadze pour la Géorgie, Frédéric Tonolli au Karabagh, Andreï Konchalovsky et sa Maison des fous, métaphore de toutes cette région, et encore Mylène Sauloy pour nous redire la dignité du peuple tchétchène. Et des témoins, à la parole précieuse.
Parmi eux, deux invitées tchétchènes furent assassinées avant leur venue en France, cet été-là : Natalia Estemirova et Rayana Sadulayeva. Un hommage leur fut rendu.

Côté Bretagne, Les couleurs lointaines du bonheur, de Françoise Bouard et Régis Blanchard parle aussi de dignité, celle des Kurdes.

2009 est aussi la première édition qui s’intéresse au Monde des Sourds, en films et débats. Ce travail perdure toujours.

Un film emblématique : Danse avec les ruines de Mylène Sauloy – 2002 –intégral
Une troupe d’enfants danseurs de Grozny, pour montrer au monde que la culture ne meurt pas sous les bombes !

Notes :
Le site de Marcho Doryila : expos, caravanes, livres, soutien aux Tchétchènes http://www.marcho.net/
Souvent des nouvelles de Tchétchénie sur le site de la FIDH http://www.fidh.org/
Le site du Joli Mai, qui travaille sur l’accès du cinéma aux Sourds
http://www.lejolimai.org/accueil-le-joli-mai/

  • 2011 : Qui a tué Natacha ? de Mylène Sauloy enquête sur l’assassinat en juillet 2009 de Natalia Estemirova