Black – Noirs américains et Peuple Breton
Édition 1985

Que sait-on au juste du cinéma des Noirs américains ? Peu de choses, pratiquement rien. Alors que ce cinéma existe depuis les années 20, avec ses producteurs, ses réalisateurs et ses acteurs, avec des périodes fastes et d'autres plus difficiles. Une cinématographie partielle : le Black journal produit par William Greaves, Passing through ou l'esprit de la musique noire de Larry Clark, A different image, racisme et stéréotypes sexuels vus par Alile Sharon Larkin, Angela Davis, l'enchaînement de Jean-Daniel Simon, et au tout-début, en 1915, Naissance d'une nation de David Wark Griffith, au discours raciste…

Côté Bretagne, Prisons de femmes d’Annie Cario, Une mer en ses terres du trio Delbos-Mollo-Vaucher, 2 ou 3 choses que je sais de la Bretagne, un film d'animation de Bruce Krebs, et Corentin le violoneux, une légende filmée par le québécois Bruno Carrière.

Un film emblématique : Now de Santiago Alvarez - intégral - 1968
Un des premiers clips musicaux militants de l’histoire du cinéma

Notes :
Catherine Ruelle, spécialiste du ciné noir-américain, sur le site d’Africultures
http://www.africultures.com/php/?nav=personne&no=2795
Les films d’animation de Bruce Krebs
http://atelier.bruce.krebs.pagesperso-orange.fr/films/index.htm