Coup de coeur

L'autre élection


Si vous en avez marre du climat électoral français, prenez le large sur Bed. Partez à la découverte de L'autre élection, un web-documentaire tourné en 2012 sur la prise de pouvoir en Papouasie Nouvelle Guinée, un des pays les plus corrompus au monde.

Tirant le portrait des six candidats, le réalisateur Igal Kohen alterne entre images d'archives, animations et interviews pour laisser au spectateur un espace de découverte ludique … et glaçant. Des cartes postales sonores pour s'immerger dans l'univers de l'archipel, des quizz pour en découvrir l'économie et le système politique, du texte pour faire le point, des mini-reportages à la rencontre des candidats : riche et varié, ce web-documentaire ressemble à un thriller politique plus vrai que nature. Les personnages (la Marraine de la Province, le Patron du District, l'Outsider des Bidonvilles, l'Honorable Gouverneur, le Rival et le Businessman …) y ont quelque chose d'universel, et les problématiques politiques ne sont pas sans faire écho à celles qui semblent avoir envahi nos ondes et nos écrans …

Les bretons boulèguent !


Le raggalette, ou comment faire swinguer les archives. Sur Bed, on aime aussi se trémousser en regardant des bigoudènes faire du vélo sur une musique qui fleure bon le kouign-amman!

La Bretagne entame la saison des festivals : la musique bretonne se décline, se métisse, se décale ... et c'est pas nouveau. En 1995, l'équipe des Raggamins faisait scandale en utilisant pour leur clip des images d'archives bretonnes. Du fest-deiz au billig, en passant par le gouren et les processions du pardon, le montage rythmé et décalé fait sourire, puis s'esclaffer ! Cinq minutes de culture bretonne en accéléré, sur fond de rimes riches (en calories!): «non non non je ne veux pas de margarine, je veux du beurre sur les platines»

Un régal !

Sans voix


Les mots aujourd'hui nous envahissent. Fabriquent des murs et des frontières, des écrans de fumée derrière lesquels on peine à percevoir la réalité. C'est sûrement parce qu'elle a compris que le silence peut aussi en dire long que Salome Jashi a choisi de tourner Dadumebulebi sans paroles.

Un film qui laisse sans voix sur les réfugiés d'Abkhazie, cette région située entre la Géorgie et la Russie, réclamant son indépendance et zone d'un conflit qui la dépasse. Douze longues minutes de silence qui nous confrontent à des regards fixes ou fuyants, tristes ou déterminés … des regards auxquels l'absence de mots ou de musique donne toute leur présence, et leur puissance. Les plans sont fixes, égrènent les secondes, dérangent. Prenons le temps d'écouter le silence, il a des choses à nous dire quand il est porté par ceux qui n'ont pas de voix.

Ame noire


Un peu de poésie pour le printemps. Pour ne pas oublier que le métissage est une richesse, que la diversité culturelle reste toujours à défendre, Âme noire, le très beau film d'animation de Martine Chartrand vous attend sur bed.bzh.

Dans un enchaînement fluide des idées et des plans, la réalisatrice brosse une fresque de l'histoire afro-américaine, tout en violences, en espoir et en poésie. Face aux questionnements d'une jeunesse entre deux cultures, on y traverse les époques, les continents et les saisons pour finir autour d'un bonhomme de neige dont on ne dévoilera rien … après l'hiver vient le printemps ! Et après cette pépite animée conçue pour désherber les esprits à la mémoire courte, nul doute que l'envie vous prendra de voir refleurir les idées de Martin Luther King face à ceux qui dirigent aujourd'hui le pays … l'espoir est permis !

PS : à découvrir bientôt : Ame noire occupe une place de choix dans le teaser de Bed !

De l'autre côté du cliché


Dans Frères de classe, tourné en 2004, Christophe Cordier explore avec une infinie pudeur un pan de la mémoire ouvrière bretonne. A Saint-Brieuc, précisément, lors de la grève du Joint français de 1972.

Christophe Cordier repart d’une affiche placardée par son père sur sa chambre de môme. Celle appelant aux manifs du 1ermai 72: une photo opposant un CRS et un ouvrier, un affrontement saisissant. Les visages ont vieilli, les hommes que Christophe retrouve n'ont pas trop changé. Et lui racontent les coulisses du cliché. Nuançant l'idée reçue, confrontant les points de vue et obligeant le spectateur a regarder au-delà de l'image mythique pour se laisser aller à la rencontre. Et découvrir le secret de l'affiche, le parcours de l'ouvrier, celui du flic en face, et de leurs enfants … faisant de l'usine et de la compagnie de CRS des personnages à part entière d'une saga familiale qu'on quitte à regret avec le générique. Un autre film de Christophe Cordier est en ligne sur bed.bzh : Los Vigilantes, tourné au Chiapas en 2008. Et bientôt un autre sur l'Amazonie !