Actualités

Voyage en Arménie


Catégories : Films

Alors que l'Arménie et l'Azerbaïdjan entament leur dixième jour d'affrontements dans le conflit du Haut-Karabagh , il est intéressant de revenir avec le film Arménie le sang des montagnes, de Frédéric Tonolli, sur la guerre qui dura six ans, entre 1988 et 1994. On vit s'affronter à la frontière de cette enclave, indépendantistes arméniens et soldats azéris. Un conflit sanglant, fait de guérillas et d'affrontements en terrain montagneux et qui fit entre 20 et 30 000 morts. Un conflit qui doit de se rallumer à la partie d'échecs qui se joue en toile de fond entre la Russie de Poutine et la Turquie d'Erdogan. Frédéric Tonolli nous emmène au plus près de ces hommes, dans les tranchées boueuses, pour une cause perdue... Aucun accord de paix ne sanctionna ces six années sanglantes.

Pour renouer un peu avec la poésie, on regardera ensuite Papiers d'Arménie de Ornella Macchia, un court film d'animation, qui revient tout en douceur sur ce sentiment de patriotisme qui anime les Arméniens de la frontière azérie, et les rend si prompts à reprendre les armes...

Enfin, plus de films arméniens sur la section Peuples du Caucase de Bretagne et Diversité.

Festivals du film autochtones


Catégories : Films, Peuples

Les amis de l'association De la plume à l'écran, qui défend avec brio les cinémas autochtones, nous informent que la rentrée des cinémas autochtones s’annonce chargée, avec notamment des festivals qui résistent et se reconvertissent en événements en ligne. C’est le cas du festival organisé par leurs partenaires Vision Maker Media qui a lieu en ce moment-même du 31 août au 5 octobre. Ce sera le même format virtuel pour imagineNATIVE, le plus grand festival autochtone qui a lieu à Toronto au Canada. Manqueront les rencontres au bar après les films, les effusions des retrouvailles, le parfum sans égal d'un festival...

De la plume à l'écran vous propose aussi sur son site une rubrique dédiée à l'actualité des cinémas autochtones. C'est passionnant et on peut voyager sans encombre. Allez, laissons les grincheux sur le bord de la route…

Les retrouvailles du film documentaire de Mellionnec


Catégories : Films

Les retrouvailles du film documentaire de Mellionnec , ce sera ces 18 et 19 Septembre prochains.
Les rencontres 2020 en juin n'ont pas eu lieu, mais Ty Films ne baisse pas les bras pour autant. Ils ont concocté une sélection courte de films, un doc sonore, une balade à travers bois...

De quoi réaffirmer leur besoin d'humanité, disent-ils.
Parmi les documentaires, Notre caillou est un royaume de Laurie-Anne Courson, qui explore ce que grandir à l'île de Sein signifie. Un film bosniaque de Maja Nokavic, un film brésilien de Marcelo Gomes, En attendant le carnaval...

J'ai vu un documentaire


Catégories : Films

Les passionnés de l'association lorientaise J'ai vu un documentaire nous promettent quelques belles projections tout au long de l'été. Tout d'abord, le 10 Juillet, le merveilleux film Zetwal de Gilles Elie dit Cosaque, dont nous présentons sur Bed plein de courts-métrages de la série Kamo. Ce film, qui mêle Aimé Césaire et rêves spatiaux nous embarque bien au-delà des planètes connues... A découvrir Maison pour Tous de Kervénanec à Lorient.

Puis ce sera L'époque de Matthieu Bareyre, projeté en plein-air, sur la Grande Plage de Port-Louis le 24 Juillet ...

Il n'est pas facile aujourd'hui de réorganiser des projections. Plein d'autres infos sur le site de cette association pugnace et rêveuse, cinéphile et téméraire et. Bravo à eux !

Courts en Betton


Catégories : Films

Courts en Betton est une association rennaise valorisant et soutenant le cinéma breton à travers différentes actions culturelles. Depuis le 5 juin et jusqu’au 5 juillet, ils ont lancé l’édition 10.5 du Festival du Film de l’Ouest, qui a lieu en numérique sur le web média KuB. Plusieurs sélections de films sont proposées sur cette plateforme et parmi elles une sélection intitulée “Bretons Ailleurs”.

Entre la Chine, la Roumanie et la Bulgarie, chacun des 4 films de cette sélection s’inscrit fortement dans le pays et la culture dans laquelle il évolue et résulte des vécus et des expériences à l’étranger des réalisateur·rice·s, tous issu.e.s de Bretagne.

Antoine Hervé nous embarque en Chine avec Suivre Gu tao, chronique d'un hiver, un docu-fiction qui met ses pas dans ceux d'un documentariste un peu perdu, confronté aux minorités du Qinghai, et à un temps dilaté. Dans The big guys, le même Antoine Hervé nous confronte à la mafia chinoise de la province du Hebei, et distord encore un peu plus nos repères spatio-temporels.

L'immeuble des braves nous invite à errer entre les barres urbaines d'une petite ville de Bulgarie écrasée de chaleur... et c'est l'œil acéré de Bojina Panayotova qui nous embarque, dans la poussière et la chaleur suffocante. Quand à My father is a superhero, c'est Lisa Diaz qui le dit, dans une fable ironique et baroque, tournée en Roumanie.

Quatre points de vues diffractés, quatre contes d'aujourd'hui, pour décentrer le regard, déplacer les frontières. 
Les quatre films sont à retrouver sur KUB, le webmedia breton ici
Merci et longue vie au festival Courts en Betton !